Set de 3 couteaux japonais Kai Damas 300 : Test / Avis !

Couteau japonais Miyabi avis

Quand j’ai commencé à m’intéresser à ce sujet, je me suis vite aperçu qu’il existait plus d’une dizaine de types différents de couteaux japonais et que la majorité avait une utilisation spécifique. Je me suis donc demandé quel type de couteau japonais me permettrait d’être le plus polyvalent possible sans devoir en acheter d’emblée un de chaque sorte. Pour ce test, j’ai donc cherché un set de couteaux me permettant de remplir toutes les tâches essentielles en cuisine et je suis tombé sur le set de 3 couteaux japonais DAMAS 300 de la marque KAI. Je vais vous exposer mon avis.

Parmi la multitude de marques proposant des couteaux japonais, la marque SHUN, développée par sa maison mère KAI, experte dans ce domaine depuis plus d’un siècle, s’est forgée au fil des années une réputation d’excellence et sa popularité n’a fait qu’augmenter lors des dernières décennies, faisant de ses couteaux des articles de référence utilisés maintenant dans beaucoup de cuisines par des professionnels de la restauration.

ÉVALUATION KAI DAMAS 300
  • 8.5/10
    Design/esthétique - 8.5/10
  • 8.5/10
    Solidité de la lame/qualité des matériaux - 8.5/10
  • 9.5/10
    Utilisation/polyvalence - 9.5/10
  • 8.5/10
    Prix - 8.5/10
8.8/10

Un rapport qualité/prix exceptionnel pour des couteaux sensationnels

Pour un prix au final pas si élevé vu leur qualité, un set de couteaux japonais d’une classe digne des cuisines d’un grand restaurant.

 

Envoi
User Review
0 (0 votes)

 

Présentation du set de couteaux japonais KAI DAMAS 300

Ce produit est destiné aux personnes désireuses de s’équiper d’un équipement de cuisine proche du haut de gamme, fabriqué selon les procédés traditionnels japonais, tout en restant à un prix abordable (rappel : les couteaux japonais peuvent se vendre jusqu’à plusieurs milliers d’euros l’unité). Il s’adresse aux amateurs passionnés de cuisine qui veulent franchir un cap dans le détail et le soin apportés à leurs plats ainsi qu’aux professionnels souhaitant des instruments de travail de qualité sans se ruiner.

Pour les personnes qui ont vraiment un budget très réduit, je vous conseille plutôt de vous orienter vers le Santoko Sky Light en cliquant ici pour lire mon test. Quant aux personnes souhaitant étoffer leur collection de couteaux japonais une pièce à la fois ou visant une gamme un peu plus haute, n’hésitez pas à lire le test et l’avis détaillés du Miyabi 34372-091-0 disponibles ici.

Le set de couteaux japonais DAMAS 300 a été élaboré selon le procédé de fabrication traditionnel appelé damasquinage, avec des matériaux de grande qualité. Le set est livré dans un joli petit coffret en bois brun.

Avantages :
– matériaux de qualité professionnelle
– grande polyvalence
– légers et faciles à utiliser
Inconvénients :
– très tranchants, à manipuler avec précaution
– entretien plus compliqué qu’un couteau classique

couteau japonais kai damas 300

Caractéristiques du set de couteau japonais KAI DAMAS 300

Design/esthétique

Le design et l’esthétique du set de couteaux KAI DAMAS 300 sont vraiment très plaisants. La lame respire l’authenticité des fameuses lames Damas et de son processus de damasquinage, qui donne à la lame ses motifs auréolés si reconnaissables au premier coup d’œil. Personnellement, je trouve cela vraiment très beau. Le manche est fait en bois Pakka, un savant mélange de technologie entre bois et résine compressés à chaud, octroyant ainsi au manche des qualités impressionnantes d’imperméabilité, de résistance aux gros écarts de température, de résistance aux bactéries et allongeant sa durée de vie de manière considérable. Vous noterez aussi que le mitre de pied (partie inférieure du manche) est en acier, détail rajoutant une pointe de finesse et d’élégance au produit.

Solidité de la lame/tranchant

Le noyau de la lame est fait d’acier VG10, dont la teneur en carbone et en cobalt élevée lui confère une solidité qu’il sera impossible de trouver dans des couteaux occidentaux classiques. Ce noyau est ensuite recouvert de 32 couches alternant acier plus souple et acier dur, ce qui aura pour conséquence directe de conserver la solidité de la lame tout en évitant un risque de casse. En effet, plus une lame est dure, plus elle se brisera facilement. Inversement, si elle est trop souple, elle ne cassera pas mais sera plus compliquée à manipuler. Ayant subi le processus de damasquinage, les lames des couteaux KAI DAMAS 300 combinent ainsi les qualités essentielles d’une lame tout en évitant leurs inconvénients. Sur l’échelle de Rockwell, la dureté de la lame est de 61 (+ ou -1). Pour rappel, plus l’indice Rockwell est élevé, plus le couteau sera dur donc coupera bien. Mais au-delà de 62, il en devient si dur que les risques de casse augmente, rendant son affûtage plus délicat.
Lors du test, le tranchant des lames a juste été impressionnant. Si vous coupez l’aliment choisi avec le couteau adéquat, vous n’aurez plus besoin de faire des allers-retours, d’ailleurs les cuisiniers japonais poussent la lame d’une pression puis tirent le couteau vers eux. Il m’a donc suffi de poser le fil de la lame et d’exercer un léger mouvement de pression pour couper mes aliments. L’expression “rentrer comme dans du beurre” n’a jamais eu autant de sens qu’à ce moment-là !

couteau japonais kai damas 300

Utilisation/polyvalence

Le set contient 3 couteaux japonais, chacun ayant ses spécificités.
Par ordre de taille, vous trouverez :
– le couteau d’office, appelé Shotoh, dont la lame mesure 9cm et dont la découpe précise vous servira en priorité à peler, éplucher et couper les fruits et les légumes.
– le couteau universel, dont la lame mesure 15cm, sera plutôt fait pour nettoyer les viandes et les poissons
– le couteau de chef, appelé Gyuto, dont la lame fait 20cm, est un couteau japonais multi usages, même s’il est traditionnellement plutôt employé pour découper la viande.
Comme vous le constatez, on peut donc découper l’ensemble des aliments si l’on possède un set de couteaux DAMAS 300.
Une des choses qui m’a le plus marqué quand j’ai effectué ce test est l’impression de légèreté qui se dégage de chaque couteau japonais lors de la prise en main et de l’utilisation. Vous pourrez en faire une utilisation intensive sans risquer les problèmes musculaires qui peuvent survenir quand on répète le même geste.
Important, l’entretien et le soin apportés à des couteaux de cette qualité est primordial. Voici quelques conseils qui vous permettront de prolonger la durée de vie de tout couteau japonais.
Tout d’abord, évitez de couper sur une surface dure et préférez une surface un peu plus souple, une planche en bois faisant l’affaire. Une fois que vous avez fini de les utiliser, lavez-les et essuyez les de suite. Surtout, ne les mettez pas dans votre lave-vaisselle ! Une éponge et du produit vaisselle classique suffisent. Attention tout de même au risque de coupure. N’oubliez pas de les tenir hors de portée des enfants. Enfin, pour leur affûtage, évitez d’utiliser des fusils en acier. Préférez-leur une pierre de qualité, qui, notez-le, aura aussi un certain coût. La marque KAI, qui produit ces couteaux japonais, vend ce genre de pierres.

couteau japonais kai damas 300

Verdict : Couteaux japonais Kai Damas 300. Le meilleur rapport qualité/prix ?

Les couteaux japonais KAI DAMAS 300 se classent depuis des années dans le top des meilleures ventes et il y a une raison à cela, qui est que pour une somme raisonnable vu les prix du marché, vous posséderez un set de couteaux japonais d’une qualité professionnelle pouvant remplir l’ensemble des tâches que l’on peut rencontrer dans une cuisine, tout simplement. Vous pouvez commander ce set de couteaux japonais sur Amazon au meilleur prix en cliquant ici.